Guide d'achat - Sèche-linge

Chargement

Type de chargement du sèche-linge



Sèche-linge à hublot

Le sèche-linge à hublot est muni d'une porte latérale sur sa façade, pour un chargement frontal dans le tambour. Sa capacité moyenne est comprise entre 7 et 9 kg. Le sèche-linge à hublot est plus large, donc plus encombrant que le sèche-linge à chargement par le dessus. Cet appareil a généralement une taille standard équivalente à un lave-linge, permettant de l'encastrer ou le superposer dans un espace prévu à cet effet, dans la salle de bain par exemple.

Son avantage : le sèche-linge à hublot peut servir de plan de travail supplémentaire, ce qui est un avantage non négligeable dans les petits espaces.

Sèche-linge à chargement par le dessus

Le sèche-linge à chargement par le dessus dispose d'une trappe supérieure, qui permet d'insérer le linge par en haut. Plus étroite, cette machine est aussi plus haute que le sèche-linge à hublot. Son tambour accueille généralement entre 5 et 6 kg de linge, ce qui correspond à une capacité de 80-90 litres.

Son avantage : grâce à son ouverture vers le haut, le chargement du linge est plus facile qu'avec un sèche-linge à hublot puisqu'il n’est pas nécessaire de se baisser.

Évacuation

Sèche-linge à évacuation

Le sèche-linge à évacuation, tout comme le sèche-linge à condensation, utilise l'air ambiant de la pièce dans laquelle il se trouve. L'air est aspiré par une turbine puis propulsé sur des résistances afin d'être chauffé. Il est ensuite envoyé dans le tambour où il circule à travers le linge, transformant l'humidité en vapeur d'eau. Celle-ci traverse un filtre, qui retient et récupère les dépôts de fibres mortes du linge. Le sèche-linge est équipé d'une gaine qui permet d'expulser la vapeur d’eau. La gaine est raccordée à une trappe de ventilation. L'air chaud chargé d'humidité est alors évacué par un conduit d'aération à travers un mur ou une fenêtre, vers l'extérieur. La nécessité de cette installation en fait un appareil particulièrement adapté aux maisons individuelles.

Son avantage : moins coûteux que le sèche-linge condensation, le temps de séchage est aussi plus court qu'avec un sèche-linge à condensation.

Son inconvénient : le filtre doit être dépoussiéré, idéalement après chaque utilisation du sèche-linge. Notez qu'il ne faut pas mouiller le filtre, mais les bouloches s'ôtent généralement facilement à la main. Cet entretien assure une meilleure qualité de séchage et préserve les performances et la durabilité du sèche-linge.

Conseil : si le sèche-linge n'est pas raccordé vers l'extérieur, veillez à l'installer dans une pièce bien ventilée. S'il est raccordé vers l'extérieur, vérifiez bien que le tuyau ne soit pas tordu, pincé ou bouché.

Condensation

Sèche-linge à condensation

À l'instar du sèche-linge à évacuation, le sèche-linge à condensation aspire l'air ambiant, qui une fois chauffé, s'immisce et circule dans le tambour. L'eau du linge, transformée en vapeur d'eau, n'est pas évacuée, mais condensée à travers un échangeur thermique. Elle est ensuite orientée puis recueillie dans un bac de récupération ou évacuée par une vidange à l'aide d'un tuyau similaire à celui d'un lave-linge. Le sèche-linge condensation est idéal pour les appartements, aucune installation spécifique n'étant essentielle au bon fonctionnement en circuit fermé de la machine.

Son avantage : si le sèche-linge est raccordé au tuyau d'évacuation, l'entretien de l'appareil se limite au nettoyage du condensateur une fois par mois. Un rinçage à l'eau suffit.

Son inconvénient : si le sèche-linge n'est pas muni d'un tuyau d'évacuation, il faut bien penser à vider le bac de récupération de l'eau après chaque utilisation. Mieux vaut aussi placer le sèche-linge à condensation dans une pièce bien ventilée, la condensation provoquant une importante émanation de chaleur et d'humidité. Le sèche-linge à condensation libère en moyenne l'équivalent de trois litres d’eau en vapeur par cycle de séchage.

Conseil : afin d'éviter toute fuite, vérifiez que le réservoir de récupération de l'eau est bien positionné et enclenché.

Installation

Conseils d'installation d'un sèche-linge

Il est important de respecter certaines règles d'installation afin d'assurer le bon fonctionnement de votre sèche-linge et d'optimiser sa durée de vie. Quel que soit le modèle ou la capacité du sèche-linge, celui-ci ne doit pas être collé directement à un autre appareil ou à un mur. Un espacement minimum est nécessaire afin que l'air circule correctement et que le sèche-linge ne surchauffe pas. Cette précaution est particulièrement importante dans le cas d'un sèche-linge à condensation. Dans la mesure du possible, l'appareil doit être placé sur une surface dure, type carrelage ou béton. La moquette est à proscrire. Veillez également à bien vérifier que le sèche-linge est droit, à l'aide d'un niveau. Les pieds de l'appareil peuvent être réglés pour compenser un sol légèrement incliné. Évitez d'installer votre sèche-linge dans un placard ou une buanderie trop étroite. La pièce devrait être suffisamment aérée, l'appareil dégageant de la chaleur et de l'humidité.
Comme pour tout appareil électrique, évitez d'installer le sèche-linge trop près d'un point d’eau.

Avant d'accomplir le branchement de l'appareil, reportez-vous au manuel d'instruction fourni avec la machine afin de respecter les normes de sécurité qui y sont indiquées. Dans tous les cas, le sèche-linge doit obligatoirement être branché directement à une prise de terre, sans prise à rallonge, adaptateur, multiprise ou programmateur électrique différé.

Options

Options sur un sèche-linge


Séchage par sonde

Les appareils les plus modernes sont équipés de sondes électroniques placées dans le tambour. Ces capteurs calculent la quantité de linge ainsi que son taux d'humidité, et ce même pendant le cycle de séchage. Ainsi, le sèche-linge évalue automatiquement le besoin et adapte le temps de séchage, en fonction de l'option que vous aurez choisie : linge humide (pratique pour le repassage), sec ou très sec.

Programmation mécanique

Le sèche-linge est doté d'une minuterie manuelle qui vous permet de contrôler le temps de séchage en fonction de la charge et du type de linge.

Cycle anti-froissage

Cette option permet de laisser le linge en attente dans le tambour sans risquer qu'il se froisse. Le tambour inversera automatiquement le sens de la rotation alternativement afin d'éviter que le linge ne se tasse, et que la fibre du linge ne se casse.

Il existe de nombreuses autres options qui, selon vos attentes, vous aideront à déterminer quel sèche-linge est le mieux adapté à vos besoins : cycle air-froid, départ différé, cycle prêt-à-repasser. Nous vous conseillons aussi de regarder de près la consommation énergétique de l'appareil, le sèche-linge représentant à lui seul 15 % de la consommation électrique moyenne d'un ménage français, hors chauffage.